RECENTRER SA VIE (2de4)

Chronique du deuxième trimestre 2021 (2de4)

COMMENT SE FAIT UN RE-CENTRAGE EXISTENTIEL ? (avril, mai, juin)

D’une façon générale, un Re-Centrage existentieldoit se faire à partir de deux principes fondamentaux bien précis :

En fait, ces deux axes correspondent à deux options qui déterminent tout le comportement d’un individu. L’acceptation ou le refus de certains concepts, de certaines valeurs et de certaines situations va faire que l’individu en question aura une attitude intégrée ou révoltée, une vie agréable ou frustrante. Dans ma carrière j’ai souvent rencontré des personnes qui se plaignaient de leur vie professionnelle à un point tel qu’elles étaient arrêtées pour dépression ou suivant l’expression actuelle pour un « burnout ». C’est-à-dire que leurs énergies étaient totalement « brûlées » et qu’elles n’étaient plus capables d’assumer les tâches qui leur étaient demandées. Dans la majeure partie des cas ces personnes ne se demandaient pas si elles étaient à la bonne place en fonction de leur personnalité, mais rendaient les conditions de travail responsables de leur mal-être. Rares étaient les personnes qui assumaient personnellement le fait qu’elles devaient éventuellement faire un autre choix de carrière ou tout simplement changer d’entreprise et d’environnement professionnel.

Le premier principe correspond à une prise de conscience face aux évènements de la vie en fonction de deux axes majeurs de réflexion.  Cela peut être caractérisé par deux expressions qui sont « ce que je veux » et « ce que je ne veux pas ». C’est ce que j’appelle le « principe d’affirmation/refus ».

Le second principe est basé sur le fait que tout, absolument tout   dans l’existence d’une personne peut être relié à la notion de plaisir. On peut dire que chaque acte que nous posons, chaque situation que nous vivons est directement ou indirectement assujetti suivant les cas, à la satisfaction ou à la frustration des désirs de l’individu concerné. C’est ce que j’appelle le « principe de satisfaction/frustration ».

Il faut d’autre part souligner que lorsqu’une personne n’arrive pas dans sa vie à vivre assez de satisfactions, elle devient frustrée et le mal être qu’elle ressent alors provoque chez elle soit une réaction agressive ou d’anéantissement. Notons que ce phénomène réactif dépend lui-même des structures psychologiques profondes de la personne. A ce sujet, je peux également dire que dans ma carrière, j’ai eu l’occasion de rencontrer un grand nombre de personnes qui se sentaient frustrées par la vie, mais il n’est pas nécessaire d’être un professionnel de la santé pour constater combien les individus réagissent différemment face à une situation frustrante. Dans les événements de la vie au quotidien les exemples ne manquent pas, prenons celui du conducteur ou de la conductrice qui vient de se faire arrêter pour excès de vitesse, je n’ai pas besoin de vous faire un discours détaillé, les réactions vont suivant les personnes, être de la colère ou de la culpabilité. Vous-même avez peut-être déjà vécu cette situation frustrante et savez comment vous avez réagi.

Pour compléter cette question, on peut dire que ces deux principes, « affirmation/refus » et « satisfaction/frustration » sont à eux deux en majeure partie responsables du bien-êtreou du mal-êtrede tout individu. Aussi, lors d’une démarche visant à réaliser un Re-Centrage existentiel, il sera important de bien analyser tous les éléments qui s’y rattachent.

Extrait du livre « Re-centrer sa vie » Éditions pour tous 2006 – Brossard, Canada

Dr Gérard Charpentier Ph.D.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s