ANORMALITÉ ET NORMALITÉ

Cas d’étude, Edgar CAYCE – Partie 1 de 3 – Janvier, février, mars 2023

Edgar CAYCE, vous connaissez? Cela se peut comme l’inverse est également du domaine du possible. Des dixaines et des dixaines de livres et d’articles ont été écrits sur lui. Cet américain originaire du Kentuky où il est né en 1877 et qui termina sa vie en 1945 en Virginie nous laisse plus de 57 ans après sa mort bien des interrogations à propos de son oeuvre. On peut en effet parler d’oeuvre dans le sens qu’il nous laisse un héritage qui ne peut que soulever des questions quant à ce qui peut être considéré comme normal ou anormal ou encore paranormal et pourquoi pas, éventuellement du domaine du sur-naturel.

Edgar Cayce du dire de tout le monde était un homme simple qui eu bien des difficultés surtout dans son jeune âge à comprendre et à assummer ses dons de visionnaire. Utilisons ce terme plutôt que celui de « voyant » ou « clairvoyant » qui bien souvent comporte une connotation négative. Tout jeune, il lisait la bible et le plaisir qu’il en retirait était plus grand pour lui que celui d’aller jouer avec les enfants de son âge. A 12 ans, il eu la vision d’un ange qui lui dit que ses voeux seraient exausés. Bien que ses débuts scolaires ne furent pas brillants il rattrapa deux années de retard en appliquant une méthode d’apprentissage unique, méthode qui lui avait été indiquée par ce qu’il appellera plus tard la « Source ». En effet, pour apprendre ses leçons, il placait sa tête sur son livre, fermait ses yeux et obtenait une photographie de tout ce qu’il contenait! La question à l’époque souleva bien des interrogations et beaucoup dans son entourage immédiat, déclarèrent qu’il y avait « quelque chose qui ne tournait pas rond dans sa tête ». Mais les résultats étaient là, impossibles à contester. Il savait! Edgar avait alors 16 ans, il fut humilié par tous ces commentaires et quitta l’école pour aller travailler dans une ferme cultivant le tabac. Il voulait tout simplement être « normal ».  C’est à dire être comme tout le monde et ne pas vivre les railleries de ses amis parce qu’il n’était pas comme eux. Faut-il donc être comme les autres pour être respecté et aimé? Question éternelle et toujours d’actualité. Pendant cinq ans, Edgar rentra donc dans le « moule » il fut « normal », mais voilà, ce « don », ce « talent » je dirais plutôt ce « potentiel » qui était en lui pouvait-il rester lettre morte? L’histoire de sa vie prouva que Non. Sur le coup de 21 ans, Edgar perdi l’usage de sa voix! Les spécialistes du comportement humain, auront vite fait, moi le premier, à émettre un avis, un diagnostic qui sans aucun doute s’avérerait correcte dans le cadre d’une connaissance psychologiques où tout est « classé » par « catégories ». Les médecins de l’époque s’avouèrent incapablea de traiter un tel problème… et pour cause… n’était-il pas du domaine de l’irrationnel? Edgar cependant ne s’avoua pas vaincu. Les hasards, si jamais ils existent, firent qu’il rencontra sur son chemin un hypnotiseur de foire qui donnait des spectacles. Ce dernier, célébre inconnu, accepta d’hypnotiser Edgar qui fut alors capable de parler lors de ces séances, mais incapable de le faire après… n’est-il pas tentant de penser immédiatement au Docteur Charcot, à Freud, et à tous les travaux de ces derniers sur certains comportements … pourquoi pas… mais n’allons pas plus loin, une fois encore est-il important de catégoriser?

A SUIVRE EN AVRIL

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s